fbpx

YANN MOULINIER

Yann MOULINIER :

Plongé dans le milieu sportif dès ma naissance (mes parents ont pratiqué le sport de haut niveau), il a été naturel pour moi d’y consacrer mes fins de journées et mes weekends dès ma plus tendre enfance. Football, Volleyball, Athlétisme : c’étaient mes premiers contacts avec la camaraderie, l’effort, l’apprentissage, le dépassement de soi, l’écoute, la persévérance, …  Bref, le monde sportif.

La pratique du sport de compétions étant vite devenu un besoin vital, à 13 ans, l’envie d’évoluer et de devenir performant m’a obligé à choisir une seule direction : l’athlétisme. Au sein du CEP (centre d’éducation physique) Cortaillod, avec pour entraîneur, mon papa Laurent, les différentes disciplines techniques de lancer ont été mes plats principaux. J’ai gravi les étapes au fil des ans en augmentant les charges de travail et le nombre d’entrainements.

En m’entraînant six fois par semaine, je varie les domaines d’application de l’effort (travail technique, renforcement musculaire, vitesse) dans le but de progresser et de me réveiller, chaque jour, en étant meilleur que la veille. Le travail paye. J’ai progressé plus vite que je ne le pensais et me suis retrouvé, dès l’été 2015, sur le podium des championnats suisses élite (vice-champion) ! Et comme si cela ne suffisait pas, ces championnats ont aussi été l’amorce d’un grand chamboulement.

En effet, des flyers nous ont été distribués par le pilote de bobsleigh Beat Hefti (équipe suisse). C’était une invitation à participer au « Victorinox Bob Trophy ». Un concours organisé pour trouver ses pousseurs de demain. De nature curieuse et à la recherche constante de nouvelles sensations, il a été évident pour moi d’y prendre part

Avec surprise, je sors vainqueur du tour qualificatif (env. 150 participants) et m’engage en finale avec la volonté de gagner ma place au sein de l’équipe.

Oberentfelden (AG), le 3 octobre 2015, motivé comme jamais, je décroche mon ticket en prenant la 2ème place de la finale ! Une semaine plus tard, nous partons en camps d’entraînement à Lillehammer. Ce rêve éveillé dure dix jours et nous permet de découvrir ce nouveau sport tout en créant une complicité et une harmonie entre tous. Le début d’une histoire…

Ma première saison (2015-2016) fut intense car je suis rentré dans la vif du sujet avec mes premières compétitions. Blessé lors de la Coupe du Monde, j’ai dû me contenter de 3 manches de Coupe d’Europe en bob à 4. C’était une très belle mise en bouche, surtout que le but principal de cette première saison était de régler tout ce qui tourne autour d’une descente en bobsleigh : réglage du matériel, rôles de chacun, esprit d’équipe, etc… C’est important que toutes ces choses fonctionnent afin de partir dans le tube de glace sereinement en cherchant la performance !

Lors de la saison 2016-2017, après une manche de Coupe d’Europe en bob à 2 et un titre de vice-champions suisses en bob à 4, je fais mes premiers pas, tant attendus, en Coupe du Monde (3 manches en bob à 4 et une en bob à 2) ! Dans la cour des grands, les émotions sont démultipliées, j’y ai pris goût et j’attends la suite avec impatience !

 

Yann Moulinier
Rue des Sagnes 10
2300 La Chaux-de-Fonds
+41 (0)79 138 77 32 

info@shcc.ch